Panier  

Aucun produit

Total 0,00 €

Panier Commander

Mots-clefs

Abonnez-vous

 

Projet scolaire :

 

Castel-Bayart possède en partenariat avec des producteurs locaux ses propres sites de productions. D’incessants voyages et une immersion totale dans le quotidien ont permis une connaissance approfondie des réalités locales.

 

Les disparités tribales, sociales et religieuses du Panjab sont multiples et nécessitent une approche mesurée sans préjugés. Il faut avouer que les présupposés occidentaux rendent une approche pragmatique très difficile, bien que nécessaire pour être constructive.

 

Cela fait plus de vingt ans que Castel-Bayart gère diverses productions sur site. Le fait de côtoyer un personnel disparate, de par ses qualifications et ses origines, est un enrichissement personnel et professionnel infini.

 

Castel-Bayart n’a pas voulu se cantonner à une relation à sens unique. Dans un pays où le travail des enfants a souvent été montré du doigt, la première action fût de refuser la présence d’enfants dans nos ateliers. Considérant l’éducation comme un atout majeur dans l’ascension de l’échelle sociale, cela nous apparaissait comme une démarche évidente. La réaction fut pour le moins une surprise. Le système des castes hérité de la tradition indienne est resté une norme sociale confinant l’être dans un statut hérité de ses aïeux. Refuser la présence d’enfants, fût interprété par nombre de travailleurs comme un obstacle à la transmission d’un savoir-faire à leur descendance.  Ils choisirent donc de nous quitter en nous privant de ce fait, de leur expérience et de leur savoir-faire pour partir vers d’autres ateliers plus proches de leurs traditions.

 

Devant ce premier échec, Castel-Bayart propose de payer la scolarité des enfants de ses personnels les plus nécessiteux. Le peu d’intérêt porté à cette offre nous obligea à faire face à deux réalités jusqu’alors insoupçonnées :

            - La difficulté de mobilisation des parents à soutenir les enfants en scolarité et garantir leur présence régulière sur les bancs de l’école.

           - L'incrédulité de parents rétifs car conscients de l’impact énorme de la coercition dans l’obtention des emplois : le niveau d’étude ne garantit en rien un emploi correspondant à celui-ci. Seuls, le "piston" ou la corruption semblent être en mesure d'ouvrir les portes des emplois pour lettrés. Les banques, les administrations… sont des mondes clos quasi impénétrables aux enfants des travailleurs manuels illettrés, et ce malgré les qualifications scolaires quelles qu'elles soient.

 

Castel-Bayart a fait face à un deuxième échec et a repositionné une fois de plus son projet. Aujourd’hui, le projet éducatif est proposé à moins d’enfants. C’est en soit un fait regrettable, même s'il est compensé par une prise en charge globale beaucoup plus ambitieuse. Sur proposition des parents, et après consultation de leurs professeurs de primaire sur leurs facultés mais aussi leur assiduité, Castel-Bayart prend en charge la scolarisation et procure une aide pécuniaire aux parents pour subvenir aux besoins matériels de l’enfant (y compris alimentaire dans certains cas). Les résultats scolaires sont vérifiés mensuellement par une personne lettrée autonome, qui peut à tout moment intervenir auprès des parents ou professeurs. Le choix des écoles se fait en fonction de la notoriété de celle-ci et, bien entendu de l'orientation choisie par l'élève. Les frais de déplacement sont aussi pris en charge si l’éloignement le justifie. Castel-Bayart s’engage auprès de chacun à mettre en oeuvre tout son réseau local pour aider les futurs diplômés à trouver un emploi correspondant à leur diplôme.

 

La parité homme-femme est strictement respectée, bien que nous n’ignorons pas que les formations dispensées aux filles, auront très certainement pour seul résultat un enrichissement personnel de celles-ci. La pression des traditions locales autorisent exceptionnellement et sous conditions stricte, les femmes à occuper une fonction autre que ménagère.

 

Castel-Bayart s'est heurté aux traditions locales et a du adapter son projet. Celui-ci est inscrit dans la durée, très loin des rêves initiaux. Il a au moins le mérite d'exister.


Panier  

Aucun produit

Total 0,00 €

Panier Commander

Paiement sécurisé

Abonnez-vous